Histoire et Passions

Bienvenue sur ce forum ayant pour theme l'armée francaise de 1914 a nos jours . . .
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 " Navarre Sans Peur "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Flieger
Admin
Admin
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 28
Localisation : Albi

MessageSujet: " Navarre Sans Peur "   Lun 6 Fév - 15:51




Première Guerre mondiale
1914 casernement : en garnison à Paris, compagnie de dépôt stationnée à Falaise
Affectation
6e Division d'Infanterie d'août 1914 à mai 1917
5e Division d'Infanterie de mai 1917 à novembre 1918.

1914
Bataille des Frontières avance vers Charleroi
retraite : Guise
Bataille de la Marne, 5 au 13 septembre.

1915
bataille d'Artois : cote 140,
crête de Vimy (9 mai).


1916
Bataille de Verdun : secteur de Bezonvaux et de Tavannes.


1918
Offensive de l'Aisne :
Oulchy-le-Château (24-25 juillet),
Thielt,
la Lys.

Entre-deux-guerres
1926 : en garnison au Mans
de 1929 à 1939: en garnison à la Caserne Charras de Courbevoie (état-major et 1re Cie), Paris (2e Cie) et Coulommiers (3e Cie).

Seconde Guerre mondiale

En 1939, le 5e RI est un régiment d'active de type nord-est aux ordres du lieutenant colonel Berger. Concentré à la Caserne Charras à Courbevoie, il appartient à la 10e DI et est mis sur pied par le centre mobilisateur d'infanterie no 211 de Paris-Coulommiers. Il vient se battre glorieusement sur l'Aisne, à Vieux-lès-Asfeld, et est cité à l'ordre de l'Armée.
Armée d'armistice

De 1941 à fin 1942 il reste l'un des rares régiments à ne pas être dissous. Ses effectifs sont répartis en 2 garnisons à Saint-Étienne et Roanne. Lors de l'invasion de la zone libre, il sauve son drapeau et une partie des effectifs rejoint la résistance dans le Massif central.
Campagne de libération

L'unité se reforme à partir du 25 août 1944 sous le nom de 5e demi-brigade d'infanterie puis redevient le 10 décembre le 5e RI. À nouveau en garnison à Paris, le régiment qui comprend quatre bataillons est constitué avec des unités FFI et des FTP ayant participé à la libération de Paris2 :

bataillon de commandement : ex bataillon 2/22, constitué des groupes Foch et Lyautey (Paris XIXe et Alfortville),
1er bataillon : ex-bataillon 3/22, provenant du bataillon Médéric constitué d'effectifs de Libération Vengeance,
2e bataillon : ex-bataillon 24/22, issu des XVIIIe et XIVe arrondissement et d'un bataillon de cheminots,
3e bataillon : ex-bataillon 13/22, de provenance diverses (Pierrefite, Saint-Denis, Hôtel de Ville, maquis de la Loire, groupe libération).

Ses effectifs sont alors de 3 500 hommes (125 officiers, 515 sous officiers et 2 860 hommes de troupe). Il est rattaché à la 10e DI du général Billotte.

Dès janvier, le régiment se bat dans les Vosges au sein de la 1re armée française et notamment lors des opérations de réduction de la poche de Colmar. Affecté au détachement d'armée de l'atlantique, le régiment fait ensuite mouvement vers l'ouest mais l'armistice ne lui permet pas d'intervenir sur les poches de l'Atlantique.

De 1945 à nos jours
Entre 1945 et 1955 : le régiment fait partie de l'armée d'occupation en Allemagne et est stationné à Coblence.
Entre 1955 et 1962 : il participe aux opérations de maintien de l'ordre en Afrique du Nord, d'abord au Maroc (1955-1958) puis en Algérie (1958-1962).
1964: il rejoint sa garnison définitive à Beynes dans les Yvelines.
1979 : il intègre la 2e DB et devient un régiment mécanisé sur AMX-13 VCI puis sur AMX 10 P.
1994 : le régiment reçoit la mission de mettre sur pied Le Bataillon d'Infanterie-escorte de Bihac (BIB4) en ex-Yougoslavie.
Le 5e RI, commandé par le colonel Pierre Roques, a été dissous le 1er juillet 1997 et son drapeau a été reversé à l'hôtel des Invalides, au musée de l'Armée. Ses compagnies ont été réparties entre le 16e bataillon de chasseurs, le 110e RI (compagnies mécanisées), le régiment de marche du Tchad (compagnie antichar située à Noyon dans l'Oise (60)).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-et-passions.forumgratuit.org
 
" Navarre Sans Peur "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mondialisation sans peur
» Theodore Monod
» La tour de Jean Sans Peur
» ordre du houblon
» « Confessons-nous devant Dieu sans peur. » (Pape François)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoire et Passions :: Notre association :: L'historique du 5° R.I-
Sauter vers: